http://nothing-wrong.cowblog.fr/images/5415e81f1d5ff7dec5fc0c7216deae9bd4ib5zm.jpg
Ou en étais-je, toujours pleins de petites émotions ici et là qui me gardent joyeuse mais peut être un manque de quelque chose de plus fort cette fois. Ma soeur est partit et je le vis bien même très bien, mais quand je me retrouve seule parfois je trouve que tout est un peu trop calme. Alors je flâne et deviens parfois mélancolique à voir des photos de lui, avec qui j'ai échoué. Ce n'était qu'un tout début mais je sentais que se cachait peut être la dessous la "grande émotion" que je recherche. Mais elle doit me faire peur, je me réfugie et je fais que rien ne peut marcher et puis je m'en veux de ne pas arriver à me dévoiler plus. Tout en retenu. Mais plus de nouvelles, de toute façon à quoi bon je ne choisis que ce qui m'est impossible d'avoir. Toujours. Peut-être que je manque un peu d'affection et que je suis perdue, même certainement perdue puisque je n'ai aucune idée de ce que je ferai dans cinq mois. Mais je suis toujours prête à partir quelques temps et revenir quand je serai prête à choisir, ou même ne pas revenir tout de suite. Peut être que je trouverai d'avantage ce que je cherche ailleurs? Il y'a toujours quelque chose que je n'arrive pas à exprimer, à laisser sortir comme une vieille timidité qui ne part pas, tout au fonds. J'ai toujours attendu que le temps me change, même si j'ai acquis une certaine confiance il reste quelque chose qui me bloque. Avec lui ça bloquait. Avec lui et avec celui d'avant, et d'avant. Je suis bien plus douée en amitié.